Les 21 et 23 octobre je rédigeais un article en 2 parties intitulé Légion d’Honneur en Algérie française 1955-1962

On y trouve côte à côte chrétiens et musulmans, militaires et civils …

http://manifpn2012.canalblog.com/archives/2011/10/21/22430115.html

http://manifpn2012.canalblog.com/archives/2011/10/23/22442912.html

 

Par décret impérial du 29 floréal an X (19 mai 1802), Napoléon Bonaparte instituait l’ordre de la Légion d’Honneur.

Napoléon aurait dit : « Je veux décorer mes soldats et mes savants » …

La Légion d’Honneur est donc censée récompenser les personnalités civiles et militaires qui ont rendu des services éminents à la nation (française). (éminent étant synonyme de remarquable)

 

La « promotion » du 1er janvier 2013 nous réserve quelques surprises :

On y trouve les 3 soldats français tués par Mohamed Merah, qui n’ont certes pas été tués au combat comme leurs homologues tués en Afghanistan, mais qui l’ont été pour ce qu’ils représentaient.

On y trouve aussi l’imam de Bordeaux Tareq Oubrou !

Nul besoin de chercher beaucoup pour trouver peu partout sur le Net des articles dénonçant sa proximité avec les Frères Musulmans …

Personnellement, je cherche encore quel(s) service(s) éminent(s) il a rendu à la nation (française) …

Mais la légion d'horreur revient à ceux qui se voient élevés  

- à la dignité de grand officier : M. Daniel (Jean), journaliste, écrivain

Né en 1920 à Blida (Algérie)

Très vite, il se fait remarquer par ses reportages sur la guerre d’Algérie dans lesquels il dénonce notamment la torture.

Favorable à la cause algérienne, il défend les négociations avec le FLN, ce qui entraîne l'éloignement d'Albert Camus.

Inculpé à deux reprises pour atteinte à la sûreté de l’État.

Menacé de mort par des partisans du maintien de l'Algérie au sein de la République française.

Il exprime son approbation de la politique de De Gaulle.

- au grade de commandeur : Mme Halimi, née Taïeb (Gisèle, Zeïza, Elise), avocate au barreau de Paris

Né en 1927 à la Goulette (Tunisie)

Elle milite pour l'indépendance de son pays la Tunisie et aussi pour l’Algérie.

Elle dénonce les tortures pratiquées par l’armée française.

Elle défend les militants du MNA (mouvement national algérien) poursuivis par la justice française.

 

Pour l’anecdote a été élevé au grade d’officier

M. Terrenoire (Alain, Marie, Paul), avocat, ancien député de la Loire, président d'une association à vocation européenne.

Né en 1941 à Lyon

Il n’est autre que le fils de Louis Terrenoire, qui fut secrétaire du CNR, député de l’Orne, secrétaire général du RPF et de l’UDR et ministre de De Gaulle …

 

Mais le pire est que la Légion d’Honneur a été retirée à

M. Collin (Jean-François)

Né le 26 juin 1939 à Alger

Blessé dans l’Ouarsenis en 1960

Il rejoint l’OAS (c'est un résistant)

Président de l’ADIMAD (Association de Défense des Intérêts Moraux et Matériels des Anciens Détenus et exilés politiques de l’Algérie française)

Légion d’Honneur le 1er novembre 2011