Vous connaissez tous le sketch de Bourvil de 1959 intitulé « l’eau ferrugineuse » : « le fer est dissout dans l’eau, et le fer à 10 sous c’est pas cher … »

http://www.ina.fr/video/I05057828

Suite au décès du militant d’extrême-gôche Clément Méric, le 1er sinistre Jean-Marc Zayrault (pointé) a demandé au sinistre de l’intérieur Manolo Valls (à 3 temps) d’engager immédiatement le processus de dissolution des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR) de Serge Ayoub.

http://www.francetvinfo.fr/mort-de-clement-meric-ayrault-lance-une-procedure-de-dissolution-des-jeunesses-nationalistes-revolutionnaires_342874.html

Et bien, que ce mouvement soit dissout, c’est cher payé …

Pour les anciens (je vous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître) et ceux qui s’intéressent à l’histoire (la vraie, pas celle des merdias gôchistes), nous allons tenter un parallèle avec ce qui s’est passé dans un (plusieurs en fait) département(s) français, je veux parler de l’Algérie avant 1962 …  

Après la manifestation du 6 février 1956, l’UFNA (Union Française Nord-Africaine) de Martel (le chouan de la Mitidja) est dissoute …

Le 25 juin 1956, le mouvement oranais Volontés Algériennes est dissout.

Le 15 mai 1958, Jeune Nation des frères Sidos est dissout : il est reformé le 7 octobre 1958 sous le nom de Parti Nationaliste

Le décret n°60-1358 du 17 décembre1960 porte dissolution du Front de l’Algérie Française (Alger).

Le décret n°60-1387 du 23 décembre 1960 porte dissolution du Front National pour l’Algérie Française (Paris).

L’OAS est créée en février 1961 … 1er tract le 1er mars 1961 …

Le décret n°61-415 du 28 avril 1961 dissout le Front National Combattant 

Dans la nuit du 19 au 20 mai 1961, les premières stroungas de l’OAS … qui ne font aucune victime …

Un décret du 1er juillet 1961 dissout le Comité d’Entente pour l’Algérie Française

En août 1961, on attribue à l’OAS 6 morts … alors que le FLN (dissout par décret du 29 juin 1957, après 2 ans et 8 mois de terrorisme !) a déjà fait plus de 4 000 morts et 8 000 blessés … rien qu’en métropole !

Le 8 septembre 1961, c’est l’attentat … manqué sur de Gaulle à Pont sur Seine …

Ce n’est pourtant que le 7 décembre 1961 que l’OAS est dissoute …

Vous me direz : les JNR ne sont pas Jeune Nation

Vous me direz surtout : Hollande n’est pas de Gaulle ; il n’a pas vendu un morceau de la France … pas encore.

Il a fait voter la reconnaissance officielle des victimes (musulmanes) qui participaient à une manifestation interdite organisée à l’appel d’une organisation terroriste dissoute depuis 4 ans (le FLN le 17 octobre 1961).

Il a fait voter la reconnaissance officielle du 19 mars 1962, date du soi-disant cessez-le-feu en Algérie, après lequel les mêmes terroristes du FLN ont assassiné soldats français, pieds-noirs et harkis …

Alors, ce gouvernement a-t-il raison de vouloir dissoudre les JNR ? Nous pensons que non. L’avenir nous le dira …