Oui, monsieur SZULZYNGER , nous aimons la France et nous vomissons ce que vous voulez qu’elle devienne .

Dans la matinée du 11 mai dernier,  mon  autoradio s’en est allé, sans mon consentement, sur la fréquence de France Inter. J’ai assisté à la dernière partie d’une interview d’Olivier SZULZYNGER, scénariste pour la série  « Plus Belle La Vie ».  Ce dernier a conclu son passage à l’antenne, approuvé par la journaliste à la déontologie de bazar, par ces mots débités de manière méprisante qui m’ont fait hurler d’indignation et sans complexe, étant seule dans l’habitacle : « L’extrême droite  vomit Plus Belle La Vie. L’extrême droite vomit la France telle qu’elle est, cette France qui change, qui est métissée. L’extrême droite déteste la France de 2015, ils ne nous aiment pas. »

Bien sûr dans l’esprit de ce bien-pensant, l’extrême droite représente ceux qui refusent cette société permissive, décadente et déclinante, ceux qui  sont patriotes et qui votent Front National. Il lui fallait bien terminer l’émission en attaquant ce parti politique comme le recommande la doxa ambiante, et cette radio en particulier.

Non , monsieur Szulzynger, nous ne vomissons pas la France. Nous aimons la France , notre pays, celui de nos ancêtres.  La France est belle quand on la regarde du haut de son âme. La France est belle, par son histoire, ses racines, sa langue,  sa culture, son passé glorieux, ses grands hommes et femmes qui l’ont façonnée, son drapeau, son terroir, ses provinces  et ses régions, ses vallées et ses montagnes, ses cathédrales et ses fêtes religieuses. La France est belle, comme le chantait Jean Ferrat, la France des genêts de Bretagne aux bruyères  de l’Ardèche, la France du vieil Hugo tonnant de son exil, celle de Picasso qui tenait le monde au bout de sa palette et celle d’Eluard des lèvres duquel s’envolaient des colombes.

Oui, monsieur Szulzynger, nous aimons la France, la vraie, pas celle que vous , et tant d’autres, voulez vous octroyer.

Oui, monsieur Szulzynger, nous vomissons les manipulations et la propagande pro-gouvernementale déversée par cette série, daube quotidienne, diffusée par une chaîne publique engraissée par notre redevance, avec la complaisance passive du CSA. Oui, nous vomissons cette énorme machinerie, pompe-à-fric que représente ce fleuron de l’audio-visuel français .

Vous visez le public le plus malléable, les jeunes majoritairement acculturés, ignorants, sans recul critique, au cerveau encore disponible qui, absorbés par l’histoire principale, n’ont pas le temps de rejeter votre scandaleux prosélytisme distillé par petites touches .

Quelques exemples parmi tant d’autres :

-          Dans votre série, il n’y a jamais de « jeunes » incivils, les seuls racistes sont blancs, les seules victimes de racisme sont issus de l’immigration, il n’y a pas de musulmans radicaux, non plus .

-          Viol collectif, mais la victime était une fille voilée et les violeurs des « souchiens »

-          Dans votre série, l’insécurité et la délinquance n’existent pas, ou alors rarement, et ce sont toujours des manipulations organisées par des blancs. Pour le sentiment d’insécurité, la culpabilité en revient non pas aux délinquants mais au manque de policiers. Vous présentez donc le contraire de ce que les Français constatent comme faits majoritaires. Vous passez sous silence l’hyper violence actuelle de « jeunes » issus de la diversité.

-          Lors d’une période pré-électorale est apparu dans la série un groupe d’extrême droite, dirigé par d’anciens partisans de l’OAS et de l’Algérie française . Vous ne reculez devant rien dans la propagande électorale, toujours avec la complaisance passive du CSA .

-          Vous stigmatisez la France profonde et la culture chrétienne par d’odieuses provocations en définissant les chrétiens de bornés et d’intolérants, alors que la promotion prosélyte de l’Islam est toujours présente.

-          Dans votre série, ce ne sont que divorces recomposables, mises en ménage hâtives et éphémères, couples homo avec enfants adoptés issus de la diversité. Sans parler de la promotion de l’adultère , de la drogue du djihad, de l’avortement,  du mariage mixte, du multiculturalisme et du métissage .

-          Et enfin, dernière provocation datant du 5 mai dernier, vous diffusez une scandaleuse et sulfureuse scène de sexe impliquant trois personnages sous l’emprise de poppers . (vasodilatateur censé lever toutes les inhibitions et stimuler le désir sexuel). Le CSA va-t-il se saisir de ce nouveau dérapage ?

Alors oui, monsieur Szulzynger, nous vomissons cette France que vous contribuez à construire par un processus de lavage de cerveau. Nous ne nous laisserons  pas tenir servilement en respect, nous ne vous laisserons pas nous lobotomiser par une réalité factice et nous nous révoltons contre l’insupportable. Nous ne plongerons jamais en apnée dans votre pensée unique arrosée d’huile d’olive . Vous ne nous empêcherez jamais de lire, de nous cultiver et de réfléchir.

Nous ne laisserons jamais votre outil de propagande gouvernementale, qui salit et détruit notre culture et notre civilisation, supplanter l’éducation que nous entendons donner à nos enfants  et se substituer au modèle et aux valeurs traditionnelles françaises.

A bon entendeur , salut !